Laurent Berger : « Il faut absolument mesurer l’ampleur des traumatismes engendrés par la crise »