BD : des héros désabusés