Bête noire de Trump, l’excédent commercial de l’UE avec les États-Unis augmente encore