Coronavirus et Joe Biden, l’heure des mauvaises nouvelles pour Donald Trump