Coronavirus : la prime de 1 000 euros pour les salariés mobilisés “ne peut pas être le salaire de la peur”, estime Laurent Berger (CFDT)