Droit de retrait : une utilisation complexe en situation épidémique