En Irak, les Etats-Unis pris au piège de l’escalade des violences face aux milices chiites et à l’Iran