Exode urbain : à Vendôme, d’anciens Parisiens trouvent un havre de paix à 50 minutes de la capitale