Grèves: la lassitude gagne les salariés du privé