Jack Lang : « N’abandonnons pas l’enseignement de l’arabe aux religieux »