Mode : Gucci redémarre après les fermetures et la solidarité

Marco Bizzarri

par Susy Miles

Florence – Chez Gucci, on recommence. Avant, en pleine pandémie, c’était le sens du devoir qui prévalait, en adoptant dans les usines et les magasins toutes les dispositions légales votées pour protéger la santé publique. En même temps, outre les fermetures et la prévention, Gucci a immédiatement agi dans un esprit de solidarité : entre autres, Gucci a fait un don d’un million d’euros au “COVID-19 Solidarity Response Fund” de la Fondation des Nations Unies en soutien à l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Mais maintenant que les portes sont sur le point de se rouvrir, Gucci est prêt à démarrer avant tout le monde.

En effet, depuis le 20 avril, la maison florentine du groupe Kering a repris la conception et la production de prototypes et d’échantillons pour la maroquinerie et la chaussure. Un départ fulgurant pris suite aux dispositions gouvernementales du 10 avril dernier et grâce à un accord conclu avec les syndicats pour renforcer encore le protocole de sécurité signé le 15 mars, grâce aussi aux conseils du virologue Roberto Burioni.

La reprise des activités, explique une note de la maison, impliquera un nombre limité d’employés à ArtLab, le centre dédié à la recherche et au développement ainsi qu’à la conception et à la production de prototypes Gucci. “Depuis le début de cette urgence, avant même que nous ne parlions officiellement de pandémie, la santé des personnes a été au centre de toutes les décisions que nous avons prises”, a déclaré Marco Bizzarri, Président et CEO de Gucci, “La santé de chacun d’entre nous était, est et restera toujours la priorité absolue de Gucci. Après mûre réflexion, nous avons pris la décision de rouvrir le prototype ArtLab, en accord avec les syndicats en garantissant le plus haut niveau de sécurité et avec toutes les précautions nécessaires, définies avec l’aide de scientifiques à l’expertise avérée. Cela nous permettra de jeter les bases d’une réouverture plus ample de nos installations de production et du redémarrage de la chaîne d’approvisionnement du Made in Italy, lorsque cela sera autorisé”.

Les mesures concernent, entre autres, l’assainissement complet de tous les espaces, la mesure de la température corporelle à l’entrée, la distribution de kits anti-contagion aux employés et la garantie des distances de sécurité. Les employés sont invités à utiliser leurs propres moyens de transport; ceux qui n’en ont pas sont dotés d’une voiture de fonction.

Un départ rapide mais, comme nous l’avons dit, aussi beaucoup de solidarité. En plus du million donné à l’OMS, en Italie, un pays durement touché par la pandémie et où Gucci a ses racines, un autre million a été donné au département national de la protection civile. Ce don est destiné à renforcer le service de santé italien et les organisations impliquées dans la gestion de l’urgence, avec comme priorité la création de nouveaux lits en soins intensifs. Et avec l’entreprise, toute la communauté qui l’entoure a également fait un geste.  La Communauté Gucci a en effet été invitée à faire un don au Fonds de l’Organisation mondiale de la santé par le biais du sticker “donate” dans les stories IG de la chaîne www.instagram.com/Gucci.

(associatedmedias/ red)