Non, le gouvernement ne profite pas du confinement lié à la pandémie de coronavirus pour modifier la Constitution