Après plus d’un an de poursuites judiciaires, Carlos Ghosn choisit de fuir le Japon pour se défendre